J'ai Lu : Devil In Me


Résumé«Prenez un thé et installez-vous sur le divan.»

Enfermée en psychiatrie depuis plusieurs mois, je m’appelle Alix et je n’ai aucune idée de la raison de ma présence ici.
Le docteur Madsen est gentil, il m’offre du thé, m’aide à retrouver mes souvenirs. Il est mon guide. Enfin... je crois.
Dois-je lui faire confiance ? Ou plutôt me tourner vers Liam, mon unique ami ? À moins qu’il ne soit lui aussi qu’un mirage, un fou parmi tant d’autres. Et ce docteur, alors ?
Ce docteur Madsen bien trop beau pour être vrai ? Peut-être qu’ils ont raison. Peut-être que je suis folle, finalement.

J’étouffe, terrorisée à l’idée de m’enfoncer sur un chemin plus tortueux encore... car la route jusqu’à la vérité est sombre, effrayante et n’est pas nécessairement celle de la guérison.
***

Bon, j'avoue j'étais sceptique. La dark romance n'est pas tellement ma tasse de thé (ceux qui auront lu le livre comprendront ma private joke), mais j'adore les bouquins qui traitent du psychologique. Alors bon, pourquoi pas hein !
Donc, je me suis laissée tentée. Pour être transparente avec vous, c'est loin d'être mauvais, c'est même pas mal du tout. Les personnages sont attirants, l'intrigue plutôt bien construite, et surtout, le style de l'auteur m'a emporté bien plus que je ne l'aurai cru possible.

En effet, tantôt on lit un roman, tantôt, j'ai l'impression de lire des lignes tout droit sorties d'une poésie macabre. La citation plus haut en est un parfait exemple. La manière d'écrire est décousue, sans cesse. On passe de moments réels à des élucubrations un peu folles, et j'ai adoré ce mode de fonctionnement. La divagation est tout simplement nécessaire dans les romans relatifs à l'esprit, à mon humble avis. D'ailleurs, ça m'a rappelé un bouquin lu il y à quelques années, que j'avais particulièrement aimé grâce à ce même genre d'écriture, le titre était : Lucides
Alors, j'avoue, quand j'ai commencé ma lecture, je n'aurais jamais pensé me laisser aller comme ça, au point que je suis arrivée à la fin bien plus vite que je ne l'aurai imaginé. Parce que oui, j'ai trouvé que le début était un peu long. On peine à démarrer, on ne comprend pas vraiment d'où vient le problème d'Alix et on ne retrouve pas vraiment ce que nous promet le résumé. Maiiiiis, on fini quand même par comprendre que le docteur Madsen, beau psychiatre qui consomme plus de thé que moi et -Seigneur, c'est ma drogue, private joke de nouveau-, est carrément louche. Alors quoi ? Nous on "comprend" tout de suite que c'est un psy(chopathe) mais notre héroïne... Elle est paumée. Un peu trop. Elle tourne, se cherche, se perd, se retrouve un peu, se reperd... C'est à en perdre son latin et c'est je crois, ce qui rend cette lecture angoissante. Si nous savons immédiatement que le médecin est le personnage néfaste de ce roman, elle, elle s'empêtre dans ses souvenirs, dans ses ombres, dans ses brumes et ne voit rien venir. 
J'ai d'ailleurs créé plusieurs théories au fil du livre, qui se remettaient en question à chaque souvenir ou à chaque nouveau questionnement, et c'est impressionnant comme j'ai eu l'impression de me faire balader tout du long... Dans le bon sens, rassurez-vous. Car même si on imagine facilement la moitié du scénario, l'autre moitié est jusqu'au dénouement (prévisible) un énorme point d'interrogation.
C'est pour moi une grosse réussite. 

Pour en venir aux personnages, je dois bien dire que celui qui me plait le plus est le docteur. Car oui, c'est un malade, et j'ai toujours adoré les esprits torturés. Ouais, j'aimerai vraiment savoir ce qui se passe dans la tête d'une personne pareille, réussir à comprendre son raisonnement... Savoir d'où viennent les obsessions, les idées qui cheminent là-dedans... Oui, moi aussi j'suis carrément atteinte. 
Alix, elle, m'a laissée sur ma faim. Elle passe la moitié du livre à pleurer et l'autre moitié à boire du thé. Dommage je trouve, que je finisse par trouver l'héroïne plus antipathique que le docteur qui est le méchant de l'histoire....
Et bon, sans aucun doute, j'ai adoré Liam. Son histoire est particulièrement touchante, son sourire me faisait sourire aussi, et je l'ai trouvé tout simplement... Accessible ? Je crois que c'est le bon mot. Il m'a beaucoup fait penser à moi, avec sa manière de toujours paraître, sans vraiment être, car j'ai eu l'impression de me revoir quand je souffrais de la même chose que lui. 

Alors quoi ? Je dois dire, sans aucun doute que j'ai aimé ce livre. L'intrigue est intéressante, elle est poignante, et surtout, INTÉRESSANTE. L'écriture est vraiment bonne, comme je le disais et c'est tout ce qui fait le charme de ce genre de roman. Parfois, on lit pour le divertissement. Ici, je n'ai pas été divertie... J'ai été transportée par ce petit raz de marée, et j'ai adoré m'y noyer. 


Et toi, tu l'as lu ?
Qu'est-ce que tu en as pensé ?

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire