Je suis une mère en papier-mâché.



Mon petit garçon a deux ans et demi. Il sait compter jusqu'à dix, reconnaît les couleurs, parle relativement bien en faisant des phrases construites et sensées. (Sauf quand il hurle " CACAPOPO " dans toute la maison en courant comme un dératé, évidemment.)
Il est relativement poli. En disant ça, je veux tout simplement dire qu'il dit merci, s'il te plait, pardon, bonjour et au revoir. La base, au final.
Il s'intéresse à tout et à rien, il sait s'occuper seul, et il sourit et rit énormément.

Et moi ? Moi, je suis considérée une mauvaise mère par ceux qui ne vivent pas avec nous. Pourquoi ?

" - Tu sais pas t'imposer.
- Il te marche dessus !
- Une claque ça lui ferait pas de mal.
- Ouais, 'fin bon, faut pas les laisser faire ce qu'ils veulent non plus. "

Donc, je suis une mauvaise mère parce que je ne hurle pas tout le temps sur mon fils et parce que je refuse qu'on le frappe. Je suis une mauvaise mère parce que je le laisse s'exprimer, crier s'il en a besoin et me dire non, même si parfois je ne lui laisse pas le choix.
Je suis une mauvaise mère parce que j'ai envie de lui faire plaisir quand il a été sage en lui achetant des gateaux qu'il a choisi ou un jouet.
Je suis une mauvaise mère parce que j'ai choisi d'éduquer mon fils en le récompensant quand il fait bien et en lui expliquant les choses quand il agit mal plutôt que de lui mettre une torgnole.

Dîtes moi ? C'est quoi pour vous la mère digne d'une médaille ? Celle qui tape sur son gamin et lui hurle dessus à longueur de journée ? Ou peut-être celle qui puni sans expliquer le pourquoi du comment. A voir, je ne sais pas.

Je ne comprends pas ces personnes qui balancent à tout va : " Mais, moi aussi j'en ai pris des fessées, et j'en suis pas morte ! " Non, t'en es pas morte en effet. Mais t'en es ressortie bien conne. Un enfant que l'on frappe, va juste pousser les limites encore plus loin. Une claque, ça fait mal sur le coup, puis ça devient un souvenir. Des jouets que l'on supprime pour une durée indéterminée ça vexe pour de bon.
Une fessée sur une couche n'a d'ailleurs aucune foutue utilité.

Alors quoi ? Je suis une mauvaise mère parce que mon fils est traité à la même égalité que moi ? Ah... D'accord.
On ne naît pas parent, évidemment. Mais on apprend, au fur et à mesure. J'ai été éduquée d'une manière plutôt... Disons que la façon dont j'ai été élevée et le contraire de la manière dont j'agis aujourd'hui avec mon fils. Les claques, les brimades, les insultes ne sont pas les choses que je souhaite inculquer à mon enfant. 

Et si ça ne plaît pas, grand bien vous fasse, à vous les bien-pensants. Moi ? Ca m'fait une belle jambe. 

4 commentaires

  1. Joli coup de gueule ! Ce qui est hallucinant ce n'est pas ta manière d'être maman mais plutôt les jugements de valeur que se permettent les autres... Qu'ils se mêlent de leurs fesses, oui ! Si ça peut te réconforter, chaque fois que quelqu'un émet une critique, il fait inconsciemment référence à ses propres démons. Tu peux donc, sans doute aucun, les ignorer ;P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce que j'ai commencé à faire. Mais au départ, c'était vraiment compliqué de passer au dessus !
      Merci à toi !

      Supprimer
  2. Coucou ^^
    Qui est en capacité de dire que tel ou untel est une bonne mère/un bon père ou non?
    Je n'ose pas trop donner "d'avis", parce qu'il n'y a pas de mini Vae. Mais d'après moi, le plus important est la communication, expliquer les choses pour qu'ils puissent comprendre. C'est ce que je fais avec les adultes alors pourquoi changer mon comportement ^_^. Voilà.
    Pis bon courage pour tous les commentaires des gens qui te disent que tu es une mauvaise mère. Ne les crois pas ^^

    Bisous à toi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est surtout que voilà. Je suis d'accord avec toi. Un enfant doit être traité de la même manière qu'un adulte.
      La compréhension et la discussion sont importantes dans des cas comme l'éducation.
      Des bisous ma Vae.

      Supprimer